Aubusson

Technique de tissage

image_02Le travail commence par l’élaboration des ‘cartons’ ou dessins colorés ou avec sélection numérotée des couleurs.
Un tapis peut ainsi présenter plus de 100 coloris et tons différents.

Jusqu’à nos jours la technique de tissage ‘gobelin’ sur des métiers de basse lisse est restée inchangée.
Les fils de la chaîne sont en coton et ceux de la trame en laine de qualité, colorée de façon naturelle et enroulée sur des bobines.
On glisse ces bobines à la main entre les fils pairs et impairs de la chaîne en suivant le dessin et la grille des couleurs.

Le maître tisserand travaille donc sur l’arrière du tapis et suit le dessin du carton en dessous des fils de la chaîne D’où l’emploi d’un petit miroir d’artisan lissier pour vérifier si la partie tissée correspond au carton. Les fils de la trame sont pressés l’un contre l’autre pour former un tissu compact en laine à l’aide d’un peigne.

En fin de réalisation, on dégage les fils de la chaîne (‘la tombée du métier’*) et à ce moment on peut admirer le tapis dans toute sa splendeur !
*( Cette ‘tombée du métier’ ne se fait pas sans une tension quasi mythique.)

image_07